DANS LES MEDIAS

La Dépêche le 25 novembre 2019


RTS le 25 novembre 2019

https://www.rtsfm.com/podcasts/actualites-narbonne-du-25-11-2019-a-13h-84826



Le Parisien le 23 novembre 2019

https://www.leparisien.fr/faits-divers/la-mobilisation-d-un-village-de-l-aude-n-a-pas-suffi-louis-4-ans-va-retourner-au-japon-23-11-2019-8200224.php



L'Indépendant de Narbonne le 15 septembre 2019

www.lindependant.fr/2019/09/15/salles-daude-des-habitants-solidaires-du-petit-louis,8415486.php?fbclid=IwAR2Kch1CA_yiMBjuC2eXY_wGkL4Bo0DC6j1ShCxxNJSZFv4CRlz4ctYg3V0


L'Indépendant de Narbonne, le 15 septembre 2019

www.lindependant.fr/2019/09/15/salles-daude-monsieur-le-president-ils-vous-font-une-lettre,8415500.php?fbclid=IwAR3pp6oXSmpo5oDR7PRVl29kLnxw9F1WGo9MpQUCp3Cxw0YiQxjvKWbuYPQ


Grand Sud FM, Narbonne, le 12 septembre 2019

https://www.grandsudfm.com/wp-content/uploads/2019/09/INV-INV-MER-18H30-1-1.mp3?fbclid=IwAR1FUxvybGyojf09isztmHhZDHYn7DI2QFpZWkvG67zIzF_wcdArDYSOnts

sur Facebook


L'Indépendant de Narbonne, le 2 septembre 2019

"...Dimanche matin sur la place de la mairie, un cortège d'une centaine de personnes partait pour une marche silencieuse pour soutenir Marine Verhoeven. Cette jeune mère de famille mène un combat pour garder son fils sur le territoire français tant que tous les recours ne sont pas épuisés dans la bataille juridique engagée avec le Japon pour la garde de son petit garçon de quatre ans, Louis. Celui-ci est scolarisé - et parfaitement intégré - à Salles-d'Aude..."

https://www.lindependant.fr/2019/09/02/une-marche-silencieuse-pour-louis-a-salles-daude,8389572.php#

L'Indépendant de Narbonne, le 1 septembre 2019

"...Ce dimanche matin, une centaine de personnes se sont réunies à Salles-d'Aude à l'initiative du comité de soutien de Marine Verhoeven. Cette mère de famille redoute que, dans les prochains jours, son fils ne lui soit retiré, car le père réclame son retour au Japon.

Rappel des faits

2008. Marine se marie à Toulouse avec un Japonais. Quelques mois plus tard, le couple s'installe à Tokyo.
2015. Louis naît au Japon.
Été 2017. Marine rejoint, pour les vacances, comme elle le fait régulièrement, ses parents à Salles-d'Aude, avec son fils Louis.
Septembre 2017. Marine informe son époux de sa volonté de s'établir en France, avec Louis, et dépose une requête en divorce. "À Tokyo, j'étais comme prisonnière, harcelée par ma belle-mère, abandonnée par mon mari. Il ne s'occupait pas du tout de Louis... J'ai été victime de violences de sa part..."

https://www.lindependant.fr/2019/09/01/aude-ils-se-rassemblent-pour-que-le-petit-louis-reste-en-france-avec-sa-mere,8387497.php


France 3, le 1 septembre 2019 à 19h


RTL, le 28 août 2019 à 6h


France 3 Occitanie, le 25 août 2019


Le Parisien, le 25 août 2019

"... Un village de l'Aude se mobilise pour Louis, 4 ans, sous la menace d'un départ au Japon

La mère de cet enfant est convoquée ce dimanche par les gendarmes après que la justice a décidé que son fils devait partir vivre chez son père au Japon.

À 4 ans, Louis coule des jours heureux à Salles-d'Aude (Aude) avec sa maman, ses grands-parents maternels et ses petits copains de ce village de 2 500 habitants, à mi-chemin entre Narbonne et Béziers. Mais pour combien de temps encore? Son avenir pourrait se dessiner ce dimanche où sa mère, Marine Verhoeven, est convoquée à la gendarmerie de Narbonne pour fait « connaître sa position » sur le conflit qui l'oppose au père japonais de Louis. Or, le 4 juillet, la cour d'appel de Toulouse (Haute-Garonne) a donné raison au père qui réclame le retour de son fils au Japon..."

https://www.leparisien.fr/faits-divers/un-village-de-l-aude-se-mobilise-pour-louis-4-ans-sous-la-menace-d-un-depart-au-japon-25-08-2019-8138766.php


Le Parisien, le 17 août 2019

" ... Ubuesque, kafkaïen ! » Magali n'en revient toujours pas. C'est elle qui est à l'origine de la mobilisation pour venir en aide à son amie Marine Verhoeven. Elle qui a lancé la cagnotte pour soutenir cette « maman courage » et le site pour "faire entendre son histoire à l'Élysée".

L'histoire est "celle d'une jeune fille française qui en faisant ses études tombe follement amoureuse d'un homme du pays des samouraïs, lit-on sur Internet. Comme dans les contes de fées ils se marient (en France) et partent vivre leur amour au Japon. Les années passent et Marine et son mari voient leur relation se dégrader petit à petit... En effet la loi japonaise donne tout pouvoir de décision aux hommes et la femme doit se soumettre. Malgré des humiliations et de premiers gestes de violence, de leur union est né un petit garçon (Louis Kudo-Verhoeven, franco-japonais âgé de 4 ans). C'est à la naissance de leur petit que tout bascule..."

https://www.leparisien.fr/faits-divers/le-combat-de-marine-pour-garder-son-fils-franco-japonais-17-08-2019-8134908.php


L'Indépendant de Narbonne, le 26 Juillet 2019

"Narbonnais : les proches de Marine Verhoeven se mobilisent pour qu'elle puisse garder son fils en France

Un véritable élan de solidarité autour de Marine Verhoeven, cette Salloise de 30 ans qui pourrait se retrouver dans l'obligation de renvoyer son fils de 4 ans au Japon suite à une énième décision judiciaire.

L'insoutenable attente dans laquelle se trouve Marine Verhoeven, suite à l'arrêt rendu par la Cour d'appel de Toulouse le 4 juillet dernier, a poussé ses proches à prendre les devants. Pour faire connaître l'histoire de cette mère qui pourrait très prochainement voir son fils lui être arraché.

Un couple d'amis installé à Salles-d'Aude depuis une dizaine d'années a créé un site internet racontant l'histoire de Marine et de son petit garçon, Louis aujourd'hui âgé de 4 ans, dont le père est de nationalité japonaise. Sur cette plateforme, ils incitent le maximum de personnes à écrire au président de la République pour le sensibiliser au dossier.

Ils sont également à l'initiative du lancement d'une cagnotte participative sur le site Leetchi. Et ils ne s'arrêtent pas là. Ce week-end, ils installeront un stand à la fête locale pour recueillir le maximum de soutien. "Nous voulons attirer l'attention sur son cas, explique Joseph Simmons. On ne veut pas attendre un mois sans rien faire pour en arriver au pire des résultats''

https://www.lindependant.fr/2019/07/26/narbonnais-les-proches-de-marine-verhoeven-se-mobilise-pour-quelle-puisse-garder-son-fils-en-france,8332577.php


L'Indépendant de Narbonne, le 15 Juillet 2019

"...Narbonne : la justice décide que Marine Verhoeven peut garder, avec elle, son fils de 3 ans né au Japon

Elle craignait de devoir abandonner son enfant de 3 ans, né au Japon.

Marine Verhoeven, Salloise de 29 ans, est enfin libérée. Soulagée. Alors que dans un arrêt du 12 juillet 2018, la cour d'appel de Montpellier avait ordonné le retour de son fils - le petit Louis âgé de 3 ans - au Japon à Tokyo où est né le garçonnet et où demeure le père, la cour de cassation vient de casser ce jugement. Louis reste avec sa mère en France.

A l'été 2017, Marine Verhoeven était rentrée en France avec Louis et avait décidé, sans le préméditer assure-t-elle, d'y rester, avant de demander le divorce, invoquant des violences exercées par son conjoint..."

https://www.lindependant.fr/2019/07/12/narbonne-marine-craint-a-nouveau-que-la-justice-lui-enleve-son-enfant,8310014.php


L'Independant de Narbonne, le 27 Novembre 2018

"...Narbonne : la justice décide que Marine Verhoeven peut garder, avec elle, son fils de 3 ans né au Japon

Elle craignait de devoir abandonner son enfant de 3 ans, né au Japon.

Marine Verhoeven, Salloise de 29 ans, est enfin libérée. Soulagée. Alors que dans un arrêt du 12 juillet 2018, la cour d'appel de Montpellier avait ordonné le retour de son fils - le petit Louis âgé de 3 ans - au Japon à Tokyo où est né le garçonnet et où demeure le père, la cour de cassation vient de casser ce jugement. Louis reste avec sa mère en France.

A l'été 2017, Marine Verhoeven était rentrée en France avec Louis et avait décidé, sans le préméditer assure-t-elle, d'y rester, avant de demander le divorce, invoquant des violences exercées par son conjoint... "

https://www.lindependant.fr/2018/11/27/narbonne-la-justice-decide-que-marine-verhoeven-peut-garder-avec-elle-son-fils-de-3-ans-ne-au-japon,4984702.php